Autres événements

Appel à communications
Le Graduate Group for Feminist Studies (GGFS) de McGill présente:
« Mettre en scène le(s) féminisme(s) »
Jeudi, le 13 mai 2010
Le Graduate Group for Feminist Studies de McGill vous invite à lui soumettre des appels à communications pour notre symposium interdisciplinaire qui aura lieu le jeudi 13 mai, 2010. Le thème de cette année est : « Mettre en scène le féminisme : genre et sexualité sous les feux de la rampe. » Nous recherchons des communications sur ce sujet de la part de chercheurs engagés ou intéressés par le féminisme, les études de genres, les problématiques LGBTQ, et les études interdisciplinaires touchant la sexualité, ainsi que toute autre proposition sur un sujet relié à ces champs de recherche.
Les sujets proposés incluent, sans toutefois se limiter à :

· Actes de langage (« speech acts ») publics et privés
· La sexualisation des espaces de représentation
· Les corps sexués mis en scène
· Les études féministes et/ou queer à la télévision ou au cinéma
· Le genre, la sexualité, et la danse
· Le genre, la sexualité, et l’interprétation musicale
· L’activisme social mis en scène
· La sexualité et le genre en politique
· Le corps sexué au travail
· La sexualité, le genre, et la représentation de soi
· La représentation du genre en public et/ou en privé
· La compréhension scientifique et médicale du genre et de la sexualité
· La psychologie du genre et/ou de la performance sexuelle
· Le genre dans le domaine de la santé publique ou privée
· Le genre et la sexualité dans le sport
Veuillez envoyer les appels à communication (250 mots) à : ggfs.symposium@gmail.com au plus tard le 28 février 2010.

Une pétition a été lancée afin de demander l’abolition d’un impôt spécial qui taxe les accidents et les maladies du travail. Cette mesure fiscale pénalise plus de 200 000 familles québécoises à chaque année.
Cette taxe spéciale vise principalement les travailleuses et les travailleurs indemnisés par la CSST, soit des personnes qui reçoivent des indemnités non imposables parce qu’elles ont été victimes d’un dommage corporel, et qui peut s’élever à près de 1 900$ par année. Elle touche également les victimes d’accident de la route ou d’acte criminel ainsi que les travailleuses bénéficiant d’un retrait préventif pour la travailleuse enceinte ou qui allaite.
Il est possible de signer cette pétition en ligne ou encore de la faire circuler dans votre milieu en téléchargeant la version papier.
http://www.uttam.qc.ca/imposition/petition.html